Services de la cie quai n°7 : la révolte des techniciennes du spectacle

cie quai n°7 - Services

Démostratif #5 inévitables révoltes : Jour 1

La semaine dernière, on vous annonçait le vent de révolte qui allait souffler sur cette cinquième édition du festival des arts scéniques émergents : Démostratif. En ce premier jour de programmation, la tempête s’est bel et bien levée sur le parvis de la Fac de Droit à Strasbourg et dans les salles de spectacle de la faculté. Entre autres, la compagnie Quai numéro sept a débarqué à la Pokop avec son spectacle Services pour renverser l’ordre hiérarchique de nos théâtres. Y sont-elles arrivées ? Retour en quelques mots, sur ce spectacle qui clôture cette première journée du festival.

Au service de ?

Cinq femmes, techniciennes pour le spectacle Les Bonnes de Jean Genet ; arrivent sur scène le lendemain d’une représentation pour nettoyer, arranger, remettre en ordre le plateau avant la prochaine présentation du spectacle. Néanmoins, à quelques heures de l’ouverture des portes aux publics, la metteuse en scène ainsi que les comédiennes se détendent au spa. Quant à nos cinq techniciennes ; elles n’ont d’autre choix que de faire leur travail : refaire les balances son, installer le décors, passer le balai, ranger… Seulement, bien que l’ambiance soit globalement joyeuse, un air de mécontentement flotte dans l’air. Au fur et à mesure de leur dur labeur, l’équipe de techniciennes prend en charge leur propre représentation : celle de leur asservissement. Les éléments de décors deviennent outils cathartiques, outils de créations musicales, théâtrales, scéniques et visuels pour subvertir la hiérarchie dont elles sont victimes et questionner les mécanismes à l’origine de leurs positions de Bonnes.

compagnie quai numéro 7 - Services
© Michel Grasso

La synergie des concernées

Plus qu’une simple représentation, la synergie qui se dégage de cette compagnie est très palpable. Après de longues heures de résidence et d’improvisation, la compagnie Quai n°7 nous donne à voir une vraie mise en abyme des enjeux qui se jouent derrière le rideau d’une scène théâtrale. Soucieuse de mettre au-devant de la scène les oppressé.e.s.x, qu’il soit question de genre ou de classe, le spectacle prend en charge sa propre régie son/lumière, au sein même du plateau. De quoi nous donner une idée des difficultés auxquelles sont confrontés les technicien.nes, d’autant plus que les personnages sont assignés femmes. Dans ces conditions, ce qui devient encore plus intéressant c’est qu’elles y interrogent également la notion de collectif. Avons-nous le pouvoir de renverser le système établi, tant ancré dans les mœurs ?

À celles.eux de l’ombre, il est est l’heure de vous mettre en lumière

Seulement, en quoi ce spectacle fait-il sens vis-à-vis des thématiques qui sont les nôtres au sein de ce magazine ? Parce qu’il questionne une problématique bien plus large que celle du système hiérarchique des théâtres. Services est un spectacle qui interroge la notion de reconnaissance et le pouvoir d’action des minorités. Qui n’a jamais eu la sensation de ne pas être considéré à sa juste valeur ? Qui n’a jamais eu la sensation d’être au service d’un patron, d’une personne qui prend toute la lumière des projecteurs et nous laisse dans l’ombre ; quand bien même sa « réussite » n’aurait pu exister sans nous ? Que cela soit dans le milieu professionnel, intime, relationnel ou encore sexuel, le spectacle de la Cie n°7 est l‘occasion de nous rappeler que le seul service que nous devrions rendre, c’est d’abord et avant tout, envers nousmême et envers celles.eux qui nous respectent !

© Michel Grasso

Dans l’ensemble, bien qu’on aurait aimé rester encore quelques heures à regarder ces femmes réinventer et inverser les rapports de pouvoir, la bonne nouvelle c’est que ce n’est que le premier jour du festival ! Strasbourgeois, strasbourgeoises et celles.eux des alentours (ou pas) nous vous convions vivement à aller faire un tour à Démostratif. Cette première journée fut plus que convaincante et annonce de très belles choses à venir ! Pour finir, quant à nous, on se retrouve demain pour un nouvel article sur les inévitables révoltes artistiques du deuxième jour de Démostratif !


Carte d’identité du spectacle

Mise en scène Juliette Steiner

Assistanat à la mise en scène Malu França
Textes à partir du plateau Olivier Sylvestre
Création lumière Ondine Trager
Création son Ludmila Gander
Scénographie et masques Violette Graveline
Costumes Juliette Steiner

Soutiens à la confection Zoé Nehlig et Camille Nozay
Avec Camille Falbriard, Ludmila Gander, Ruby Minard, Naëma Tounsi, Ondine Trager
Administration Myriam Peuckert
Communication et diffusion Emmanuel Dosda
Production Compagnie Quai n°7


Informations pratiques du festival Démostratif

du 31 mai au 4 juin
Sur le campus de l’Esplanade et à la Krutenau
Entièrement gratuit
Le site internetLa programmationLa billetterie

Leave Your Comment


© 2017 Le cul bordé de nouilles - Tous droits réservés
Design by Morgane Baisamy