En toute intimité #10

portrait-intime-leculbordédenouilles-magazine

Dans la société actuelle, la sexualité peut encore être un sujet tabou. Ce magazine a pour but de pouvoir en parler en toute liberté et sans jugement. Après tout, l’intimité sexuelle est quelque chose de naturel, que nous pratiquons tous depuis la nuit des temps. Sinon nous pensons que nous ne serions pas aussi nombreux sur Terre.

Dans le Cul bordé de Nouilles Magazine nous parlons de ce sujet avec bienveillance, nous partageons nos expériences, nous oublions nos complexes et nous ouvrons notre esprit. Nous avions envie de vous présenter des portraits intimes ou chaque participant a répondu en toute sincérité à différentes questions.

Intimitéchaleur et douceur au rendez-vous.


Comment vis-tu ta sexualité ?

Avec respect de mes partenaires F ou H, de mes envies du moment et de la manière le plus décomplexée et bienveillante possible. 

Te sens-tu à l’aise avec ton corps au moment de l’acte ?

Oui, vraiment, je me suis toujours sentie à l’aise avec mon corps, peu importe mon poids. La nudité n’est pas un complexe, les bourrelets non plus, les poils encore moins. J’estime que la sexualité est un acte d’amour pour soi et pour ses partenaires. Le corps n’a pas une importance capitale au moment de l’acte, le plus important étant ce que l’on ressent en nous et envers sa/son/ses partenaire(s).

As-tu confiance en toi au lit ?

Sans hésiter oui, j’estime être à l’écoute de l’autre, de ses envies, je fais attention aux gestes, aux regards, à la respiration, etc… J’ai la chance d’avoir pu partager des moments intimes avec un bon nombre de partenaires, ce qui m’a permis de m’affirmer, de me connaître et de savoir que de toute façon le moment de partage sera délicieux, avec ou sans pénétration.

Un mot pour décrire ta sexualité aujourd’hui ?

Epanouie.

Aimes-tu te satisfaire tout.e seul.e ? Sinon quel est ton ressenti par rapport à ça ?

J’adore ça ! Je trouve que la masturbation est indispensable, ne serait-ce que pour se détendre. Avoir un orgasme seule est si simple qu’il serait bien dommage de s’en priver.

Quelle est selon toi l’importance du sexe dans le couple ?

L’amour est primordial, le respect aussi, mais la relation de « couple » peut être platonique. Le sexe est important pour moi, mais je n’éprouve pas forcément le besoin d’échange charnel réguliers avec la personne que j’aime. Les autres échanges sont bien plus importants. En tant que libertine je sais très bien dissocier l’amour et le sexe. 

Quelle est ta plus longue période d’abstinence ? Comment l’as-tu vécu ?

Quasiment 2 ans sans sexe en étant en couple, j’étais jeune et avec une personne qui souffrait de dépression, les priorités avaient changées, l’amour était plus fort qu’une partie de jambe en l’air. Je l’ai vécu, juste vécu. Ni bien, ni mal. Pour moi ce n’était pas le moment, je ne me suis pas autorisée à penser à mes besoins ou mes envies, j’étais devenue celle qui aidait. Je me masturbais quand j’en avais trop envie, mais cela était rare, je ne me connaissais pas encore comme je me connais aujourd’hui.

Est-ce que, pour toi, le sexe apporte une sorte de bien-être ?

Le sexe apporte du réconfort, de la joie, du plaisir. Les hormones libérées lors de l’acte sexuel y sont bien évidemment pour quelque chose, c’est même mieux que simplement du bien-être, c’est de la plénitude.

Est-ce que pour toi le sexe est indispensable ?

Tout est une question de chimie et d’alchimie. D’écoute de son corps et de ses envies. 

Le sexe n’est pas indispensable. 

Moi j’y trouve mon équilibre, mais quelqu’un d’autre ne s’y retrouvera peut-être pas et c’est OK.

Quelle est selon toi la fréquence idéale des rapports ?

Quand on en a envie, tout simplement et sans pression aucune.

Selon toi, l’attirance sexuelle doit être entretenue ou spontanée ?

Spontanée et entretenue, cela dépend juste de la situation.

Rappel : en sexe on ne DOIT jamais rien à personne.

Quel est ton plus grand fantasme ? L’as-tu déjà réalisé ? Qu’as-tu ressenti ?

Après avoir été initiée au milieu BDSM et découvert que j’adore les sensations que cela peut me procurer sur le moment mais aussi psychologiquement des jours et des jours après, j’aimerai beaucoup dominer un homme.

Quel est ton premier souvenir sexuel ?

Une fille, un été, j’étais vraiment toute jeune, c’était incroyable de voir cette autre vulve que la mienne.

Comment trouves-tu ton sexe, quelle est ta relation avec lui ?

J’aime mon sexe, sa couleur, sa douceur, ses odeurs, son goût. Parfois je lui parle, souvent je l’observe, on se connait bien ma vulve et moi et on a une belle relation.

Si ta sexualité était une musique, laquelle serait-elle ?

Onde sensuelle – M

Un autre portrait intime ?

Envie de nous aider ?

L'incarnation du magazine, avec sa propre personnalité, ses propres aventures et ses propres récits. Il est libre, ouvert et souvent incorrect. Derrière lui se cache tout.e.s les rédactr.ices.eurs qui ne veulent pas donner leurs identités lors de certaines histoires. Il est la liberté d'être ce qu'on veut à jamais : Épanoui et en train de manger des pâtes !

Leave Your Comment


© 2017 Le cul bordé de nouilles - Tous droits réservés
Design by Morgane Baisamy