Plaisir virtuel – 2ème Partie

plaisir-virtuel-leculbordédenouilles-magazine

Notre époque, celle du plaisir virtuel, nous permet de faire des rencontres virtuelles, c’est agréable. Mais après le traditionnel “Salut, ça va ?”, il se passe quoi ?

Cette fiction, en plusieurs parties, va vous donner un petit aperçu. Préparez des culottes de rechange, les choses vont devenir humides.

(Première partie ici ! Toujours en exclusivité sur Le Cul bordé de Nouilles Magazine)

_________________________________________________________________________

17h00

Voilà plusieurs minutes que je me tortille sur ma chaise. J’ai du travail à finir, mais impossible de me recentrer. Je me repasse en boucle notre dernier échange. J’ai faim de lui. Bon, ça ne sert à rien d’essayer de me concentrer, il m’a retourné le cerveau. Il n’est que 17h00, mais ce n’est pas grave, je débaucherais plus tard demain.

Je prends mon sac, enfile mon manteau et fais un léger signe à ma cheffe avant de filer au parking. Le trajet va me mettre davantage sous pression, je le sens.

Arrivée à ma voiture, je me dépêche de m’asseoir et pousse un léger gémissement. Surprise de ce qui vient de se passer, je remercie la couture de mon jean d’avoir exercé cette pression sur mes lèvres. J’en veux encore, je n’en peux plus de cette torture. Allez, plus que 20 minutes. Le trajet me permet de réfléchir à quel porno je vais choisir. J’ai envie de me délecter devant un couple : elle qui prend son pied, lui fier de la faire crier.

Mmh, j’en salive d’avance.

 Enfin ! Je me déshabille d’une rapidité dingue, et m’allonge sur mon lit. J’ai un peu froid, alors je me glisse dans les draps le temps de choisir mon film. Mes seins pointent, c’est mignon. Je les prends à pleine main et commence a les malaxer. Je pense à lui …

@elo_drawing

Les gémissements en fond sonore et les claquements de reins attisent mon excitation. Je descends doucement ma main le long de mon ventre, pour atteindre mes cuisses. Puis, je presse l’une d’elle de la même fermeté que celle qui est toujours sur ma poitrine. Enfin, je remonte de quelques centimètres et me rend compte que je mouille déjà beaucoup. Ma cyprine coule le long de mes fesses et vient tâcher le drap. Les réactions de mon corps m’excitent tellement, j’ai envie de lui donner encore plus. Je viens écarter délicatement mes lèvres, me provoquant un spasme inattendu.

Ça y est, je suis au bord de l’implosion, je le sens, mais j’ai envie que ça dure encore un peu. 

Et si je changeais de position ? Oui, je vais l’imaginer me prendre en levrette. Je me mets à genou et appuie mes seins contre l’oreiller, les fesses bien relevées. Je l’imagine derrière moi, la première pénétration me fait gémir. Sentir mes doigts explorer mon sexe dans cette position est un délice. Je le sens se contracter sous mes doigts parfois fébriles. Je les laisse se débrouiller entre eux, et reviens à mes pensées. J’imagine son premier coup de rein, fort et assuré. Puis le moment où il se retire, complètement, pour me pénétrer, à nouveau, de la même façon. Ma cyprine vient recouvrir mon clitoris.

Ô douce loi de la gravité, merci.

Les images dans ma tête s’enchaînent et mes doigts se crispent peu à peu. Mes cheveux se mettent à boucler avec la sueur. Je sens que je vais venir. J’augmente le son de la vidéo pour camoufler mon orgasme dans le sien et le dernier spasme m’achève. 

Mon Dieu les plaisirs solitaires, quel plaisir ! Je suis sur le lit, essoufflée, transpirante et trempée. Je ne manque pas de lui faire savoir par message, auquel il me répond fièrement :

“Raconte-moi tout …”.

Je m’exécute, sans omettre le moindre détail.. Oh, ok. Ça recommence.

Article rédigé par @strawb.erotic 

L'incarnation du magazine, avec sa propre personnalité, ses propres aventures et ses propres récits. Il est libre, ouvert et souvent incorrect. Derrière lui se cache tout.e.s les rédactr.ices.eurs qui ne veulent pas donner leurs identités lors de certaines histoires. Il est la liberté d'être ce qu'on veut à jamais : Épanoui et en train de manger des pâtes !

Leave Your Comment


© 2017 Le cul bordé de nouilles - Tous droits réservés
Design by Morgane Baisamy