Les sextos, frissons épistolaires …

« Ah, c’était quand même mieux avant. Quand les interactions sociales avaient lieu entre les humains, dans la réalité et pas dans le monde virtuel. Ah c’était autre chose de mon temps, on avait pas le nez collé à nos téléphones. »

Ahahahaha !

Hé les boomers, on aurait bien aimé vous y voir en pleine pandémie 2020 avec vos interactions sociales IRL. Heureusement que l’on a toute cette technologie pour pouvoir interagir avec nos ami.e.s, nos familles et nos crushs.

Cela nous permet même d’expérimenter des petites choses.

C’est d’ailleurs ce dont nous allons parler aujourd’hui, le sexting. Pour réaliser cet article, nous avons fait une enquête de terrain en plus de nos avis personnels au sein de l’équipe du Cul bordé de Nouilles Magazine. Youhou, quelle aventure !

Définition Sexting : Le sexting (aussi appelé textopornographie ou sextage) est l’acte d’envoyer électroniquement des textes ou des photographies sexuellement explicites.

Wikipédia, qui d’autre ?

Pour ou contre le sexto ?

Dans un premier temps, nous avons voulu savoir si vous étiez plutôt pour ou contre l’échange de sexto et la réponse est majoritaire ! Nous avons posé la question à 400 personnes et nous avons eu 88 % de réponses positives ! Chouette, nous allons donc pouvoir rentrer dans le vif du sujet !

Les avantages du sexto ?

On vous a demandé pourquoi vous aimiez les sextos et vos réponses ont été florissantes, c’est pourquoi on vous a fait une petite liste avec les arguments qui sont le plus souvent ressorti :

  • Faire monter l’excitation : Souvent utilisé pour expliquer l’utilisation des sextos avant un rendez-vous.
  • Le plaisir de l’inattendu : Cela plaît à un certain nombre de personnes de se faire surprendre par un sexto lors d’un moment non dédié au plaisir sexuel (Ex : en réunion avec son boss, pendant un détartrage, en classe quand tu es maître/maîtresse d’école, …)
  • Oser : Exprimer des envies, dire des détails, se lancer sur des sujets qui ne seraient pas forcément exprimés en face à face.

Les inconvénients du sexto ?

La première chose qui est revenue régulièrement lors de notre enquête est le choix des mots. Pour le meilleur ou pour le pire.

« Les beaux mots, c’est grisant »

Notamment lorsque c’est trop cru, cela peut complètement gâcher le charme de l’échange épistolaire pour certain.e.s. En effet, un des problèmes du sexto, c’est que l’on ne sait pas exactement si l’autre personne en est au même point que nous, en terme de jeu et d’excitation, ni même ses limites et ses préférences.

« Un jour, je sextotais avec un mec qui me plaisait pas mal. C’était très excitant jusqu’au moment où il m’a décrit seconde par seconde comment il allait me biffler le visage avec sa verge recouverte de ma cyprine. Hm, non merci, vraiment. »

Il est aussi ressorti que certaines personnes n’étaient tout simplement pas à l’aise avec les mots et l’imagination et que pour elles les sextos manquaient cruellement de concret : Le manque d’odeur, de contacts, de regards, …

Et en fin, l’inconvénient majeur est le risque de déception lorsque les mots deviennent actes. Et oui, petites brebis, prenez toujours en compte que le sexto est de l’ordre du fantasme et que celui-ci doit le rester. Lorsque l’on fantasme qu’un pompier vienne nous chercher sur sa grande échelle lors d’un incendie, on imagine Julio 28 ans, célibataire, intelligent et romantique. Alors que dans la réalité, quand notre appartement brûle, on est en slip troué, en larme parce que l’entièreté de nos papiers administratifs sont en fumée et que notre pompier sauveur, c’est Gégé marié depuis 27 ans à Coco, celle qui tient l’épicerie au coin de la rue.

On ne dit pas que le sexto est un mensonge, on dit qu’il doit être une possibilité et non une réalité absolue. Alors, on sextote, on n’attend rien de particulier et on se laisse surprendre.

Sextoter, c’est tromper ?

Question difficile puisque la notion de tromperie est liée à la question de fidélité. Et il n’existe pas une seule définition de la fidélité, mais des milliards ! La fidélité est ce qu’on veut en faire avec notre partenaire. Alors est-ce que le sexe virtuel c’est tromper ? À vous de voir !

Avec qui on sextote ?

Avec toutes les personnes consentantes à le faire avec nous.

En majorité, vous avez répondu que vous sextotiez plutôt avec des personnes avec qui vous avez déjà été intimes. Donc plutôt des gens avec qui vous êtes engagé.e.s dans une relation (peu importe laquelle d’ailleurs).

Et pourtant, un pourcentage non négligeable des personnes s’envoyant des sextos sont des inconnus ! Eh oui, les ami.e.s, échanger des sextos avec des personnes que l’on ne connaît pas peut être extrêmement aphrodisiaque. On ne se connaît pas, on se devine, on ne se verra sûrement jamais donc on ose. Et finalement le sexto devient une relation sexuelle concrète et virtuelle à la fois.

Cela peut permettre de relancer sa libido, de travailler son imagination, de fournir son jardin secret, sans prendre trop de risque. Alors pourquoi pas ?

Avec ou sans photo ?

Les deux !

Mais rappelez-vous que les images, comme les mots, peuvent être trop crues. Donc on vous renvoie vers notre article « L’art de la Dick pic » pour avoir toutes les bonnes infos et faire la plus belle photo de zizi possible .

Petit tips : Les photos sexy, c’est super. Mais c’est mieux quand elles sont consenties. Et on ne vous conseillera jamais assez de ne pas mettre votre visage si votre photo est dénudée. Tout simplement, parce que malheureusement, il y a encore des personnes mal-attentionnées qui pourraient les utiliser contre vous.

Respectez-vous les uns, les autres. Recevez, appréciez, effacez.

Tu veux nous aider à faire vivre le magazine ? Viens sur notre page Tipeee !

L'incarnation du magazine, avec sa propre personnalité, ses propres aventures et ses propres récits. Il est libre, ouvert et souvent incorrect. Derrière lui se cache tout.e.s les rédactr.ices.eurs qui ne veulent pas donner leurs identités lors de certaines histoires. Il est la liberté d'être ce qu'on veut à jamais : Épanoui et en train de manger des pâtes !

Leave Your Comment


© 2017 Le cul bordé de nouilles - Tous droits réservés
Design by Morgane Baisamy