L’art de la dickpic

lart-de-la-dickpic-le-cul-bordé-de-nouilles


Définition Wikipédia : Une dickpic est une photographie de pénis, généralement en érection, envoyée par messagerie électronique. Cette pratique sexuelle exhibitionniste peut s’apparenter à du cyberharcèlement sexuel, lorsqu’elle est envoyée à quelqu’un sans consentement.


Envoyer une photo de son zizi (ou de sa zezette d’ailleurs) sans le consentement du destinataire, c’est mal. Et c’est interdit par la loi. Alors on ne le fait pas. Point final.

Cependant, quand cette photo est désirée, l’affaire est tout autre. C’est pourquoi chez Le Cul bordé de Nouilles, on s’est demandé comment faire une belle dickpic !

Et pour écrire cet article, on a envoyé notre rédactrice directement au plus près du sujet. Elle a mené une vraie enquête d’investigation en interrogeant des centaines de personnes ayant un phallus pour comprendre et vous présenter tous les secrets de l’art de la dickpic ! (Musique de début de documentaire à sensations)

Qui envoie des dickpic ?

On a voulu savoir si le fait d’envoyer des photos de son zob était plutôt une pratique majoritairement utilisée dans une tranche d’âge ou encore une orientation sexuelle.


Eh bien, la réponse est non.


Tout le monde envoie des photos de biroute, sans distinction. On a eu des réponses de la part de jeunes hommes de 18 ans, mais aussi d’hommes ayant passé la soixantaine, toutes les orientations sexuelles et formes de relations confondues.
Finalement, à partir du moment où l’on a un pénis et une personne consentante à l’autre bout du téléphone, on a bien envie de se montrer.

Mais pourquoi envoie-t-on une dickpic ?

Pour cette question, on a eu autant de réponses que de participants, cependant on a quand même essayé de vous les regrouper en plusieurs catégories.

Lors d’un échange de sextos : il y a eu un certain nombre de réponses qui nous expliquaient que l’envoi de dickpic était réalisé lors d’une situation de « donnant-donnant ». Tu m’excites et je t’excite, simple et efficace. Un deal entre deux adultes consentants.

Comme amuse-bouche : la dickpic serait aussi utilisée comme « Regarde à quoi tu auras le droit après le confinement » #2020 Une manière de donner une idée ce que le destinataire pourrait trouver s’il décidait de retrouver l’expéditeur.

Comme preuve : en grande majorité, c’est la réponse que nous avons eue. La dickpic ferait preuve d’excitation. En effet, il est parfois facile d’envoyer « Hm, je suis trop excité.e, je me touche le pistil » alors qu’en vrai, on est tranquillement dans notre pilou-pilou en train de manger des céréales à même la boite devant les Marseillais. Eh bien là, avec une dickpic, BOUM on prouve qu’on bande vraiment en temps réel. Accompagnée d’un petit « Regarde ce que tu me fais » l’effet est instantané.

Donc, l’idée de la dickpic est de se montrer pour donner envie de toutes les manières possibles. Que du positif en somme !


@un.corps

Comment ?


Bon, on sait qui, on sait pourquoi, mais la vraie question est comment faire une bonne dickpic ? Parce qu’en soit une des raisons qui fait que la dickpic est si malvenue aujourd’hui, c’est aussi à cause d’un trop grand nombre de photos moche de zizi. (Moche la photo, pas moche le zizi hein)

1) Alors la première étape serait d’avoir une érection. On a demandé, mais peu de personnes envoient une photo de leur manche mou ou demi-mou. À part pour une blague. Et c’est vrai que ça a un potentiel amusant selon nous. Mais quand même, on peut se poser la question de pourquoi un pénis devient intéressant, seulement gorgé de sang.

2) Ensuite, il faudrait faire une première photo « caché ». Comme un avant-goût de l’avant-goût.

3) Et enfin, on passe à la photo finale. Tout le monde s’accorde à dire qu’il faut faire quelque chose d’un peu artistique. On doit faire attention :

Au cadre : un gros plan de pénis est un moins sympa qu’un plan un peu large où on l’on peut distinguer le torse par exemple. Ou les orteils, chacun son fétichisme.

À la lumière : il faut une lumière qui met en évidence les particularités de notre dard : la couleur, la forme, la courbure, les veines, les grains de beauté,

L’angle : l’angle est aussi essentiel, selon les interrogés celui-ci doit permettre de montrer la verge sous son meilleur profil. Et quand on a demandé ce que ça voulait dire, une grosse partie des participants nous a répondu : « Elle doit avoir l’air grosse » . Encore une fois, on n’est pas très très d’accord avec cette idée. L’homme n’est pas plus homme avec une belle grosse bite bien dure de bûcheron canadien.

Notre conseil :

Faites des photos de votre appareil génital si ça vous fait plaisir ! Et envoyez les photos qu’à des personnes consentantes. Pour faire une bonne photo, faites une belle photo qui vous plaît et non pas qui plaît à la société et à ses codes. Faire des photos de son corps, ça permet aussi de l’appréhender, de le découvrir et de l’aimer. Beaucoup de participants à l’étude nous ont dit que ça boostait leur confiance en eux ! Alors à vos selfies de gland !

Petit fun fact : certains interrogés nous ont avoué qu’ils gardaient leurs meilleures photos de zizi pour les envoyer à différent.e.s partenaires. Comme un bon selfie ! « Mon kiki est trop beau sur cette photo, je vais la garder pour plus tard, au cas où. »

@un.corps



Ps : combien de synonymes de pénis avez-vous trouvé dans cet excellent article ?

Rédactrice Cheffe, elle veut l'amour et l'épanouissement pour tous, mais après avoir mangé des pâtes.

Leave Your Comment


© 2017 Le cul bordé de nouilles - Tous droits réservés
Design by Morgane Baisamy