La saga littéraire érotique : « Calendar Girl »

Saga littéraire érotique "Calendar Girl"

Les conseils pour les fans des lectures érotiques

Petite confession pour débuter cet article CUL’TURE… Moi, ce qui m’émoustille, c’est la littérature érotique. Est-ce grave, docteur ? Je sais que je sais que je ne suis clairement pas la seule dans ce cas ! Bon, pas n’importe laquelle. C’est encore mieux lorsqu’elle fait travailler mon imagination ! Je ne suis pas trop adepte du “trop cash” mais j’ai une préférence pour un minimum de subtilité ! Surtout au niveau du genre utilisé, comme de belles phrases bien tournées par exemple. Une immersion tout en douceur, dans des descriptions fluides et joliment amenées.

La saga “Calendar Girl”, ça vous parle ?

En 2015, l’auteure américaine Audrey Carlan a fait un pari fou et la maison d’édition HUGO ROMAN l’a suivi dans son délire ! Son objectif ? Écrire une saga en douze tomes et ce, sur une année ! Soit un tome par mois. Dingue, non ? Car, si nous prenons une moyenne de 160 pages par bouquin, cela représente près de 2000 pages écrites ! I-N-C-R-O-Y-A-B-L-E ! Alors certes, il y a une préparation pour cette opération littéraire comme marketing mais j’applaudis la performance ! 

Bon, revenons à nos moutons… Le pitch de “Calendar Girl”… Nous suivons la folle aventure de Mia Saunders, une jeune femme de vingt-cinq ans, qui avait des rêves comme tout le monde. Seulement, son père s’est endetté auprès du petit ami de la demoiselle et autant vous dire que ce n’est pas un charmant gentleman ! Pour éponger les dettes de son paternel, elle prend donc la décision d’accepter un emploi en tant que call girl de luxe. Le contrat est simple : tous les mois, notre belle héroïne est envoyée auprès d’un autre homme afin de répondre à ses désirs. Mais bien entendu, tout ne se passe pas comme prévu ! Finalement, l’amour n’est jamais loin ! 😉

Ce que j’ai le plus aimé !

  • Le fait d’avoir un délai court dans la continuité des tomes.
  • Les descriptions faites, car ça m’a permis de voyager !
  • Le feeling good général !

Ce que j’ai le moins aimé…

  • Le style d’écriture d’Audrey Carlan. On aime ou on n’aime pas, tout est une question de subjectivité !
  • La facilité de Mia à atteindre son but.
  • Le happy ending, que tu vois arriver à des kilomètres !

Mon avis ? Alors, j’ai eu la « chance » de lire cette saga en live. A savoir, j’achetai chaque mois le roman dédié et je suivais l’intrigue. D’un côté, je trouvais cette façon top ! En sachant que les sorties de la suite étaient programmées donc je connaissais l’attente entre chaque volet. Aujourd’hui, l’avantage est qu’il n’y a plus cette attente. Et, si vous êtes comme moi et qu’un bouquin de 160 pages est englouti en une soirée, avoir les 2000 pages à disposition, c’est plutôt une bonne chose !

Concernant l’histoire en elle-même, ça ressemble à Cendrillon, ne nous le cachons pas ! Bon, avec du cul, hein mais le fil rouge est là ! Comme je l’ai souligné, je n’aime pas la facilité qu’a l’héroïne d’arriver à ses fins, et, à mon sens, ça manque de réalisme. Ce qui peut donner l’impression que le métier de Call Girl est simple. Alors, je ne dis pas, il y a des rebondissements mais ça ressemble plus à un conte érotique qu’autre chose ! Par ailleurs, je vous invite à lire (ou relire !) le témoignage d’une travailleuse du sexe, afin de vous faire une idée de la réalité dans ce domaine.

En conclusion, même si ce n’est pas mon style de lecture et que je ne suis pas fan du “tout est bien qui finit bien”, je pense que ça pourrait ravir les journées farniente estivales des lectrices et lecteurs de ce webmag ! A vous de partager vos dernières lectures du cul ! Et n’hésitez pas à nous tagger sur Facebook et Instagram dans ces moments ou à partager vos titres en commentaires. Nous aussi avons besoin d’inspiration ! 😉


Retrouvez tous nos articles de la rubrique CUL’TURE : 
https://leculbordedenouilles.fr/category/cul-ture/

Y a-t-il réellement quelque chose à dire ? Depuis plus de 25 ans, je suis plongée dans mon propre univers. Un univers qui s’est construit au travers de nombreuses heures à lire, allongée sur mon lit, dévorant page après page des romans de tout genre. Un monde qui s’est bâti au fil des milliers de lignes écrites, que ce soit pour digresser sur mon quotidien ou lui échapper. Écrire est une partie de mon corps, de mon cœur et de mon âme. Une passion qui a su prendre son envol par le biais d’autres passions, telles que le jeu de rôle, le cinéma ou encore la lecture.

Leave Your Comment


© 2017 Le cul bordé de nouilles - Tous droits réservés
Design by Morgane Baisamy