Le Polyamour, vous connaissez ?

Polyamour-LCBDN-2020

Le Polyamour, c’est quoi ?

Le Polyamour est une orientation amoureuse et relationnelle.

Tout comme il existe des  orientations sexuelles, il existe aussi des orientations concernant l’amour ! On n’oublie pas que  l’amour et le sexe sont dissociables hein ! On peut coucher avec quelqu’un sans l’aimer n’est-ce  pas ? (des coucous aux coups d’un soir et aux plans sexe hihi ! ). Eh bien on peut simplement  aimer, sans associer ses sentiments au sexe, à une quelconque attirance sexuelle.  

Mais en quoi consistent exactement les relations polyamoureuses ?  

Pour bien comprendre, il faut d’abord différencier la personne polyamoureuse de la relation  polyamoureuse. Toutes les personnes polyamoureuses ne pratiquent pas de relations  polyamoureuses, certaines sont en couple, en relation libre, célibataire, …

Les personnes polyamoureuses ont la capacité d’aimer plus d’une personne à loi fois. Pour faire simple,  elles ne sont pas mono-amoureuses et leur cœur peut donner de l’amour sans limite de nombre de  partenaires. Mais attention ! Ce n’est pas une orientation que l’on choisit ni un phénomène  de mode (comme ce que l’on entend de plus en plus). Comme une personne homosexuelle ne choisit pas d’être homosexuelle, elle l’est. Une personne polyamoureuse ne choisit pas son orientation amoureuse, elle l’est. Et c’est très bien.

Et on oublie les clichés, les idées reçues, les stéréotypes du genre « oh tu peux coucher avec  plein de monde ! » . Non, non, le polyamour n’a aucun rapport avec le sexe mais seulement  avec les sentiments amoureux. On peut être polyamoureux.euse bisexuel.le, polyamoureux.euse  hétérosexuel.le, pansexuel.le… Bref, aucun rapport avec le sexe !  

Mais du coup, maintenant qu’on est bien informé.e sur les personnes polyamoureuses… C’est  quoi une relation polyamoureuse ?  

Les partenaires sont en relation amoureuse avec plus d’une personne et la relation est basée en  priorité sur l’amour réciproque entre les divers partenaires. Fastoche jusque-là hihi !

On ne se  met pas ensemble parce qu’on a quelques intérêts communs, que le courant passe bien, qu’on a le  même rideau de douche ou que sais-je !

Mais parce qu’on s’aime.  

polyamour-LCBDN-2020
crédit : @oriane_hdg

Eh oui ça paraît aussi romantique qu’un conte pour enfants ! Et la relation polyamoureuse est  tout aussi sérieuse qu’un couple, c’est simplement une orientation relationnelle différente.  Chacun choisit la relation qui lui convient le mieux pour être heureux.euse avec autrui.  

Évidemment, il y a le consentement de toutes les personnes concernées, qui se connaissent ou pas. D’ailleurs, avoir plusieurs partenaires ne veut pas dire que les divers partenaires se connaissent personnellement. Et si on ne prévient pas quand il y a plus d’une personne dans son cœur, c’est quand même un gros mensonge ! Et on ne ment pas !

Car les relations polyamoureuses (comme toutes les relations) sont  basées sur l’honnêteté, le respect, l’autonomie et la communication… beaucoup de  communication ! Ce qui n’est pas souvent évident dans la relation de couple classique.  

Un peu comme avec les relations libres (mais à ne pas confondre), la relation polyamoureuse  nécessite la négociation des modalités de la relation. Pourquoi ? Déjà parce qu’il n’existe pas  qu’un seul modèle de relation polyamoureuse (polyamour égalitaire, hiérarchique, solitaire…)  mais on ne va pas trop s’étendre non plus, cela sera pour un prochain article. Il faut quelques règles, parce que chaque partenaire n’a pas les mêmes attentes. Contrairement au couple exclusif qui est défini à l’avance  par exemple. Un.e partenaire ne voudra peut-être pas que son.sa partenaire lui raconte ce qu’elle.il fait avec ses autres relations ou d’autres règles qui peuvent aider à se sentir vraiment  bien dans la relation ! Voilà.  

Bon. Je crois qu’on a fait le tour des points les plus importants à retenir pour comprendre le Polyamour ! Toutes les questions sont les bienvenues ! N’hésitez pas !  

Article rédigé par Noémie Rodrigues-Ribeiro Bonnefoy  
@__niena__ | @universdeniena
Illustration de Cosima Kuntermann – @kunter.kcooss

L'incarnation du magazine, avec sa propre personnalité, ses propres aventures et ses propres récits. Il est libre, ouvert et souvent incorrect. Derrière lui se cache tout.e.s les rédactr.ices.eurs qui ne veulent pas donner leurs identités lors de certaines histoires. Il est la liberté d'être ce qu'on veut à jamais : Épanoui et en train de manger des pâtes !

1 Comment

  1. Reply
    yabanci

    You completed certain good points there. I did a search on the subject matter and found nearly all people will have the same opinion with your blog. Jaquelyn Alvis Leone

Leave Your Comment


© 2017 Le cul bordé de nouilles - Tous droits réservés
Design by Morgane Baisamy