En toute intimité #1

Dans la société actuelle, le sexe peut encore être un sujet tabou. Ce magazine a pour but de pouvoir en parler en toute liberté et sans jugement. Après tout, le sexe est quelque chose de naturel, que nous pratiquons tous depuis la nuit des temps. Sinon je pense que nous ne serions pas aussi nombreux sur Terre.

Ici nous parlons de ce sujet avec bienveillance, nous partageons nos expériences, nous oublions nos complexes et nous ouvrons notre esprit. Nous avions envie de vous présenter des portraits intimes ou chaque participant a répondu en toute sincérité à différentes questions.

Intimité, chaleur et douceur au rendez-vous :

________________________

Comment vis-tu ta sexualité ?

Je dirais : « pas pleinement », car je me prive encore de certaines occasions par rapport aux regards des autres. J’ai envie de vivre ma sexualité au maximum, je suis jeune, c’est le moment, mais on vit dans un monde où avoir un jardin secret est de plus en plus difficile et malheureusement on est très vite catalogué. En suite j’ai un léger goût d’inachevé avec la gent masculine, parce que certes avec les filles, sexuellement, ça s’est toujours très bien passée, mais en ce qui concerne les garçons je n’ai pas encore trouvé celui qui « me fera grimper aux rideaux » si je peux me permettre.

Te sens-tu à l’aise avec ton corps au moment de l’acte ?

En règle générale oui. Mais ça peut quand même dépendre de la personne qu’il y a en face et de son gabarit. J’explique : j’ai connu quelqu’un de plus petit et plus mince que moi et bien que je sois quelqu’un de très sportif et qui n’est pas de vrai complexe physique, j’ai quand même eu peur d’écraser cette personne plusieurs fois (rire).

As-tu confiance en toi au lit ?

Alors, oui et non. Avec les filles, oui, j’ai de l’expérience, je connais le corps de la femme, j’en suis une donc je sais ce qu’on aime en général même si bien sûr ça varie selon la personne. Avec les garçons, non, pas du tout, vu les expériences que j’ai eues, je ne sais pas vraiment comment m’y prendre, et même si j’ai eu plusieurs histoires d’un soir, je me considère encore vierge de ce côté-là.

Un mot pour décrire ta sexualité aujourd’hui ?

J’ai 3 mots même : Vide, Néant, inexistant aha.

Aimes-tu te satisfaire tout seul ? Sinon quel est ton ressenti par rapport à ça ?

Alors non, ce n’est pas quelque chose que je fais (remarque ça ne me ferait pas de mal en ce moment) cependant, j’ai une vision très contradictoire sur ce sujet, car pour moi l’acte sexuel se fait à deux, c’est se donner du plaisir mutuellement, mais je ne porte aucun jugement sur ceux qui le font, car c’est quelque chose de totalement naturel. Donc oui assez contradictoire, mais c’est juste que moi ça ne m’intéresse pas.

Quelle est selon toi l’importance du sexe dans le couple ?

Pour moi le sexe est l’essence même du couple, enfin du moins, au début, car c’est un peu le moment qu’on attend tous quand on rencontre quelqu’un et que cette personne nous plait et qu’il y a cette sorte d’attraction, ce désir de l’autre. Alors oui c’est important, car déjà ce dont on va se rappeler c’est ce premier corps à corps avec l’être aimé, et en suite c’est ce désir qui fait que le couple va tenir et aussi s’entretenir à travers des rapports réguliers. Je dirais que le sexe est essentiel au couple.

Quelle est ta plus longue période d’abstinence ? Comment l’as-tu vécu ?

Je ne connais pas la durée exacte, mais je dirais environ 6 mois et en suite je dirais que ça dépend vraiment de l’état d’esprit qu’on a à ce moment-là. Car cette période ne m’a pas semblé si dure. En revanche, actuellement ça doit faire un mois que je n’ai rien fait et le manque commence à se faire ressentir.

Est-ce que, pour toi, le sexe apporte une sorte de bien-être ?

Totalement, quelqu’un de comblé sexuellement est quelqu’un d’épanoui dans sa vie (outre les problèmes extérieurs à ce sujet)

Est-ce pour toi le sexe est indispensable ?

Je pense que le sexe n’est pas indispensable, il y a plein de cas pour le prouver (les asexuelles, les nones, les prêtres, ce qui n’y porte aucun intérêt…). On peut très bien vivre sans, mais c’est quand même quelque chose qu’il faut connaître au moins une fois dans sa vie selon moi.

Quelle est selon toi la fréquence idéale des rapports ?

Tout dépend, des besoins et des envies de chacun, je ne sais pas s’il y a une fréquence idéale. Après plusieurs années passées ensemble ça change forcément. Ça doit quand même rester spontané.

Selon toi, l’attirance sexuelle doit être entretenue ou spontanée ?

Alors, justement pour moi elle doit autant être spontanée qu’entretenue. Peu importe de faire 3 fois ou 8 fois l’amour par semaine tant qu’il y a toujours du désir. Il faut le faire quand on en ressent l’envie.

Quel est ton plus grand fantasme ? L’as-tu déjà réalisé ? Qu’as-tu ressenti ?

Alors désolée pour ce manque d’originalité, mais ce serait de le faire à plusieurs, soit un plan à 3 avec une fille et un mec ou alors j’aimerai bien essayer à 4 avec 3 autres filles. Mais il faut trouver les bonnes personnes et avoir le courage de se lancer et ça, c’est pas évident.

Quel est ton premier souvenir sexuel ?

Je m’en souviens vaguement, mais il me semble que c’était avec ma première fille (oui j’ai couché avec une fille avant de coucher avec un garçon aha). J’étais vraiment pas à l’aise, je ne savais pas quoi faire, mais je me souviens surtout de sa douceur et de la façon dont elle m’a rassurée. Il n’y a eu aucune pénétration, c’était mes débuts, on s’est juste chauffés et on s’est « frottés » l’une sur l’autre. On n’était même pas nues aha, mais c’est vraiment un bon souvenir.

Comment trouves-tu ton sexe, quelle est ta relation avec lui ?

Personnellement, je ne le trouve pas super beau. D’ailleurs, étant petite (vers 10-11 ans) je me souviens être allée chez le médecin pour lui demander si c’était normal que mon sexe soit comme ça. (rire) Des fois, il m’arrive de le regarder et de me demander « qui pourrait bien avoir envie de ça.»

Leave Your Comment


© 2017 Le cul bordé de nouilles - Tous droits réservés
Design by Morgane Baisamy