Cinéma : « Nymphomaniac », une oeuvre poignante

Film Nymphomaniac

Nymphomaniac – Conseil cinéma de la rubrique CUL’TURE

Quand l’érotisme rejoint le drame.

Nymphomane. Nymphomanie. Nymphomaniac. En général, c’est un mot balancé comme une insulte cachée. Une “boutade” à l’encontre d’une femme qui aime le sexe et qui l’assume. Car oui, cette dénomination est destinée exclusivement aux femmes. Et qu’en est-il pour son équivalent masculin ? Le satyriasis… Avouez que ce terme ne fait pas partie du langage courant… Aujourd’hui, dans la rubrique CUL’TURE, je voulais vous présenter un film qui aborde une thématique particulière. Une addiction au sexe. Nymphomaniac, le drame érotique.

Présentation de l’univers, en quelques mots…

“Nymphomaniac” est un film sorti en 2013, de l’auteur Lars Von Trier. Il a été proposé au public en deux volets, qui sont eux-même découpés pour un total de huit chapitres. C’est une œuvre franco-britanno-blego-germano-danois et elle entre dans la catégorie “drame”. Plusieurs acteurs et actrices connus, que j’apprécie pour leur acting, interprètent des rôles principaux. Nous y retrouvons Charlotte Gainsbourg qui tient le rôle principal de “Joe”. Une femme qui auto-diagnostique, au fil de son existence, que son hypersexualité est pathologique. Il y a l’acteur Stellan Skarsgård, qui joue Seligman et qui donne la réplique à Joe. Ou peut-être est-ce l’inverse ?

Une introspection touchante.

Joe raconte quelques épisodes de sa vie, de sa plus tendre enfance jusqu’à son âge actuel. Des expériences érotiques, sur la découverte de son corps, de sa sexualité et de sa prise de conscience. Une confession introspective à la suite d’ une agression violente, la laissant pour morte. C’est ainsi que Seligman la retrouve, au fond d’une ruelle et lui vient en aide. La détresse de la jeune femme fait écho dans l’âme de ce vieux célibataire. 

Ce que j’ai le plus aimé !

  • Le sujet, tout simplement. Le réalisateur a su retranscrire avec justesse les émotions et les ressentis d’une thématique sensible et souvent méconnue.
  • L’aspect poétique de ce film. Ce n’est pas qu’une œuvre cinématographique. Sa narration est percutante, subtile et infiniment captivante.
  • Lars Von Trier. On aime ou on n’aime pas, une chose est sûre, c’est qu’il sait provoquer les passions. Et ce, à travers toutes ses réalisations. Toujours dans la provocation. Et j’adore !
  • Le jeu d’acteurs. Il est juste fou ! J’adore Charlotte Gainsbourg, aussi bien dans son style très naturel que son acting épuré. Le regard est une porte ouverte sur l’âme et chaque personnage de ce film a ce truc émouvant qui danse dans leurs pupilles. 

Ce que j’ai moins aimé…

  • Je me suis creusée les méninges et, franchement, j’ai tout aimé dans ce duo de volets… D’autres spectateurs auront un autre avis plus négatif. Mais que voulez-vous… L’art est subjectif !

Mon avis ? Je suis allée les voir au cinéma, à leurs sorties respectives, en janvier 2014 et j’ai pris une de ces claques ! Tellement que huit ans après, je me souviens encore de ce film. C’est dire qu’ils m’ont marqué vu la dose de films et séries que j’ingurgite quotidiennement ! De plus, ça m’a fait découvrir Lars Von Trier et ça m’a donné l’envie de regarder d’autres films de son crû ! Je l’ai dit et je le répète, j’ai adoré ce moment passé devant le grand écran.

En conclusion, je recommande Nymphomaniac, ce drame érotique. Néanmoins, âmes trop sensibles s’abstenir ! Certaines scènes sont dures et elles peuvent faire appel à des triggers ou qui peuvent déranger. A vous de partager vos dernières découvertes cinématographiques du cul ! Et n’hésitez pas à nous taguer sur Facebook et Instagram dans ces moments ou à partager vos titres en commentaires. 😉


Retrouvez tous nos articles de la rubrique CUL’TURE : 
https://leculbordedenouilles.fr/category/cul-ture/

Y a-t-il réellement quelque chose à dire ? Depuis plus de 25 ans, je suis plongée dans mon propre univers. Un univers qui s’est construit au travers de nombreuses heures à lire, allongée sur mon lit, dévorant page après page des romans de tout genre. Un monde qui s’est bâti au fil des milliers de lignes écrites, que ce soit pour digresser sur mon quotidien ou lui échapper. Écrire est une partie de mon corps, de mon cœur et de mon âme. Une passion qui a su prendre son envol par le biais d’autres passions, telles que le jeu de rôle, le cinéma ou encore la lecture.

Leave Your Comment


© 2017 Le cul bordé de nouilles - Tous droits réservés
Design by Morgane Baisamy