Sea, Sex and Summer Love

            L’été, l’été, l’été … Quelle saison incroyable. Synonyme de vacances, soleil, copains et copines, cocktails, corps dénudés, plage, dancefloor sous les étoiles, festival, farniente, voyages, … Sea, Sex and Sun, comme le chantait Gainsbourg.

L’été, c’est cette saison se trouvant juste après l’échauffement des corps au printemps et la dégringolade de la libido en automne. C’est, dans la théorie, la meilleure période pour le sexe sauvage, imprévu et éphémère. Mais est-ce, dans les faits, la réalité ?

Crédit photo : Michel Grasso

La Chaleur

La chaleur c’est sympa quand on pense que cela facilite l’idée de se dénuder. Mais soyons francs, il y a un milliard d’inconvénients. L’exemple le plus probant étant la sueur ! C’est hyper désagréable de danser collé-serré quand tout le monde transpire. Les auréoles sous les bras, c’est pas grave en soi, mais c’est pas très aphrodisiaque.

Donc, la transpiration dans la séduction n’est pas un point fort. Mais la transpiration dans l’acte n’est pas idéale non plus. Certes les gouttes de sueurs qui perlent sur son front, celles qui dégringolent dans ta chute de reins peuvent être très excitantes. Mais quand les jolies gouttes de son front tombent dans tes yeux en missionnaire et te brûle la rétine, c’est tout de suite moins fun.

La mer

La mer est un lieu romantique et excitant à la fois. C’est un cadre idéal pour des rencontres sulfureuses. Il y a la mer au lever du soleil lorsqu’elle est encore sombre, en pleine journée lorsqu’elle est bleue et transparente, au coucher du soleil lorsque le ciel couleur feu se réverbère dedans ou encore la mer sous les étoiles … Haaaaa quel endroit parfait pour vivre toutes les comédies romantiques que l’on adore détester.

Mais il faut savoir que quand tu sors de l’eau avec ton magnifique maillot de bain que tu as mis des mois à trouver, tu ne ressembles pas toujours à une James Bond Girl, malheureusement. Parfois tu sors de l’eau sans ton maillot de bain parce que la mer l’a mangé. Ou parfois, tu ne sors pas de l’eau, tu t’échoues sur le sable comme une baleine mourante parce qu’un rouleau t’a emporté. Et là encore, la mer a sûrement mangé ton maillot de bain.

Note de l’auteur : Pour la petite histoire, un jour je suis sortie de l’eau de la manière la plus classe que je connaissais. Jusqu’au moment où je me suis rendue compte que j’avais une méduse dans mon maillot. Et je peux vous dire qu’hurler sur la plage en arrachant son maillot, tellement on a mal, n’est pas le meilleur moyen de faire des rencontres.

Hollywood a tendance à valoriser le sexe sur la plage, mais la réalité est tout de même moins glamour que ce qu’on veut nous faire croire. Premièrement, ce n’est pas si facile de trouver une plage déserte et ce n’est pas facile de commencer une cowgirl inversée avec des petits enfants allemands qui creusent un château de sable en fond sonore. Deuxièmement, le sable, ça gratte. C’est une vérité absolue comme on en a peu. De plus, le sable a tendance à rentrer partout, oui partout !

Crédit photo : Michel Grasso

Les coups de soleil

Une belle après-midi à la plage, un magazine entre les mains ? (Ex: Le Cul bordé de Nouilles Magazine sur ton téléphone) Que d’insouciance ! Car en rentrant pour te laver et te préparer à sortir et trouver ton partenaire idéal, tu te rends compte que ta peau est rouge et douloureuse. Même si la brûlure de ta peau peut être attendrissante au départ, le fait de peler par la suite reste quelque peu inesthétique. À moins que tu tombes sur une personne qui adoooooore enlever la peau morte des autres.

Donc, la crème solaire, c’est hyper important. Parce qu’il faut entretenir sa peau pour éviter de vieillir d’un coup et ressembler à un gros pruneau. Mais la crème solaire, ça colle et souvent, ça fait la peau toute blanche. En plus, on n’est jamais assez souple pour en mettre partout. Et si tu n’as pas de bel Adonis à côté pour te badigeonner sensuellement le dos, c’est moins marrant.

L’alcool. (A consommer avec modération, tu le sais.)

L’été, étant synonyme de fête, est par conséquent en rapport direct avec l’alcool. Même si sur le moment cela paraît tout fou d’être rempli de mojitos ensuite quand les mojitos ressortent, ça se gâte. Outre le côté vomitif de l’alcool, il y a d’autres inconvénients, par exemple la vision. Les « Sex On The Beach », aussi bons soient-ils, floutent légèrement la vue et donc, le magnifique jeune homme en face de toi n’est pas si … ravissant. Et encore, tu as de la chance si ce que tu dragues est une personne et pas un lampadaire. Dans tous les cas, le réveil sera difficile. Car même si tu as la chance d’avoir ramené une personne qui te plait, ton haleine et la sienne vont permettre de couper court à la conversation. De plus, l’alcool, petit farceur, fait souvent oublier l’essentiel, le préservatif. Alors écrit le toi sur le bras, met une capote dans ta culotte, enfin penses-y ! D’ailleurs, petit Big Up au préservatif interne qui peut se mettre en avance, au cas où.

Et si vraimeeeeent, tu n’as pas écouté nos conseils parce que le Rhum coco a bouché tes oreilles, cours faire des examens ! On pense au dépistage post-summer indispensable gratuit et anonyme.

L’amour

Qui n’a jamais vécu un amour de vacances ? Une personne croisée sur la plage, à la piscine, au camping, au bar, … Cette personne pour qui tu as eu le coup de foudre, avec qui tu vas passer toutes tes vacances, comme si c’était ta vie entière. Celle que tu vas quitter parce qu’il est temps de rentrer mais à qui tu vas promettre d’écrire tous les jours. Cette personne qui ne répondra jamais à tes lettres, ni à ta demande d’amis facebook. Celle que tu vas retrouver sur Adopteunmec et qui ne se souviendra pas de toi. Cette personne que tu vas insulter en brûlant vos photos, avec ta bande de copine, qui elles aussi ont eu un amour de vacances.

Crédit photo : Michel Grasso

Certes, tout ça est vrai. Mais nous pensons que l’on se mettra tous d’accord sur le fait que c’est ce qui donne son charme à l’été. On adore ses péripéties moites et odorantes et son côté éphémère et intense. Cette saison est chaude, nous aussi, alors il faut en profiter. Il faut vivre un maximum de choses pour tout raconter à la rentrée pour gagner le concours des meilleurs vacances. Oui, il y a toujours un concours entre camarades de classes ou collègues. Alors, prenez soin de vous et profitez en ! N’oubliez pas de nous envoyer un petit mail pour nous raconter vos vacances et nous envoyer des photos !

Ps : Chez Le Cul bordé de Nouilles magazine, on a aussi une pensée pour ceux pour qui “été” est synonyme de travail saisonnier, courage à vous !

Leave Your Comment


© 2017 Le cul bordé de nouilles - Tous droits réservés
Design by Morgane Baisamy