La conquête du gynéco parfait

S’il y a bien un sujet où je suis quasiment sûre que toutes les femmes sont d’accord c’est bien celui qui concerne le choix de notre gynécologue. Cela ressemble souvent à une quête, alors met ta tenue de chevalier, on part à la conquête du Graal.

A l’occasion du rendez-vous annuel de Ninocio, Le Cul Bordé de Nouilles Magazine s’associe avec Les imprimés coquins pour vous parler du Docteur des Minous d’entre jambes. C’est parti, enjambe ton destrier, je t’emmène dans ma quête.

Un, deux, trois, quatre, … Il en manque un !

Un gynécologue est un médecin dédié aux femmes et à leur moumoune mais ce médecin spécialisé dans l’intimité de la femme est rarement notre meilleur pote.

Premièrement on est un peu toutes obligées d’y passer un jour où l’autre et ça déjà, ça ne nous aide pas à être heureuse d’y aller. Même si on sait que c’est important, pour vérifier que tout va bien, quand on t’explique dès ton plus jeune âge que c’est une OBLIGATION et bah, ça donne pas envie.

Ensuite, la position dans laquelle nous sommes lors d’un examen gynécologique est quand même extrêmement gênante. Personnellement, dans mon quotidien, je me retrouve rarement avec la tête d’une meuf (ou mec) que je ne connais pas, entre mes jambes qui regarde mon sexe nooooormal. On est là, complétement exposée à ne pas savoir si on doit regarder le gynéco dans les yeux ou regarder en l’air en essayant de se détendre au possible.

Parce qu’il nous demande toujours de nous détendre, mais ce n’est pas facile d’être détendue quand une personne dont tu ne connais même pas le prénom est en train d’enfoncer quelque chose dans ton vagin.

Que cela soit un spéculum gelé, une tige ou même son doigt.

Je ne mets pas mes doigts dans le vagin des dames que je ne connais pas, c’est peut-être pour ça que je ne comprends pas que ces gens/docteur soient si à l’aise avec ça. Ouiiiii c’est leur métier je sais. Mais si ils pouvaient utiliser leur « non-gêne » de la situation pour nous mettre à l’aise, ça serait top.

 

D’ailleurs, j’ai une petite anecdote :

J’ai été chez une nouvelle gynécologue car j’avais besoin d’un rendez-vous en urgence suite à une douleur que je ressens. En, gros « j’ai méga mal et je veux savoir pourquoi et comment y remédier parce que j’aimerais bien retrouver ma vie sexuelle. » Du coup, je prends rendez-vous chez la première Madame de disponible.

J’arrive à son cabinet et lorsqu’elle me dit bonjour, son fort accent mélangé à son mauvais français me rappelle son nom à consonance russe que j’avais lu sur internet. (Pas de racisme, vous comprendrez après pourquoi c’est un détail important!)

Elle me demande ce que je viens faire ici et ma douleur m’a empêché de lui faire une petite blague genre « Je suis une fétichiste des spéculums. » Je lui dit simplement que j’ai mal et que je voudrais aussi couper le fil de mon stérilet qui gêne mon doudou/mâle.

Elle me demande de me déshabiller et de m’assoir sur la chaise d’auscultation. Et là, une des scènes les plus bizarres de ma vie s’est produite. Elle est restée debout face à moi, a beugué sur ma chatte, pendant bien 5 min. Je vous jure, elle n’a rien dit, elle ne m’a pas touchée, elle est juste restée là, les yeux dans mon vagin.

Ensuite, elle m’a « ausculté », elle a mis son doigt dans mon vagin sans me demander mon avis, elle a appuyé à des différents endroits en me demandant si cela me faisait mal. Cela ne me faisait pas mal physiquement, mais un peu à mon estime quand même, parce que c’était hyper violent.

Ensuite, elle m’a dit de me rhabiller et elle m’a dit :

« Vous dire que vous copain mal à cause de stérilet ? Mais vous pas mal ? Donc on s’en fou non ? »

Hum, non. Le confort de mon amoureux dans mon vagin compte un peu pour moi quand même hein. Et ensuite, elle a enchaîné sur un discours incroyable :

« Moi pas voir de plaie, donc vous pas mal ! Douleur dans votre tête parce que vous pas prête à être en couple, c’est tout. Douleur n’existe pas. Couple pas bon. »

Et sur ces paroles, elle m’a tendu des photos de mon utérus et je suis partie. Je me suis dit que les pauvres filles qui tombaient sur elle lors de leur tout premier rendez-vous devaient être traumatisées. Et j’ai soufflé en me rappelant que tous les gynécologues n’étaient pas comme ça .

D’ailleurs depuis, j’ai trouvé une gynécologue à l’écoute, qui explique très bien et très clairement. Et surtout qui demande avant de faire quoi que ce soit avec mon corps. Et ça, ça m’a soulagée. Un petit «  Je peux y aller ? » change pas mal de chose en fait.

Parce que la vérité, c’est qu’aller chez le gynécologue c’est essentiel ! Au moins une fois par an, pour vérifier si tout va bien, pour y poser toutes les questions que vous avez sur votre corps, pour être sereine, comme Ninocio à qui on souhaite un bon frotti annuel !

Mais on voulait surtout vous dire que ce n’était pas une fatalité que cela soit désagréable. Il faut trouver le médecin qui vous convient, à vous !

C’est une quête, parfois longue certes, mais le résultat en vaut la peine.

Respect pour le mannequin main qui a posé.

Pour vous encourager à vous aimer et à prendre votre courage à deux mains, comme Ninocio pour prendre rendez-vous chez le gynéco, on vous a concocté un petit concours !

Ouais, on est comme ça avec les imprimés coquins, on aime vous faire gagner des trucs, alors venez participer sur Facebook.

Très bon rendez-vous gynécologique à toutes !

1 Comment

Leave Your Comment


© 2017 Le cul bordé de nouilles - Tous droits réservés
Design by Morgane Baisamy