« Ma jolie » L’irrespect dans un surnom.

Certains d’entre vous vont sûrement me dire que je vais trop loin dans mes réflexions sur des sujets complétement inintéressants. Mais je vais quand même essayer de vous prouver que mes dires ne sont pas peines perdues.

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler des surnoms que l’on se donne dans nos différentes relations. Ces petits surnoms mignons qui sortent de nos bouches sans que l’on ne le choisissent vraiment. Vous avez remarqué comme les surnoms que l’on donne s’imposent à nous comme ça ? Et bien, il y à une explication très simple, c’est ce que l’on appelle l’inconscient. Sachez qu’aucun mot ne sort de notre bouche sans avoir été choisi pour son sens caché par notre inconscient et rien de plus représentatif que ces stupide surnoms que je déteste. #Rageinsideme

Aujourd’hui, nous allons ensemble, en décortiquer quelques un :

  • « Mon bébé« : Tout d’abord, mettons nous d’accord que n’importe quel surnom qui commence par une marque de possession est forcément tout pourri. Le surnom qui a une base de « Tu es à moi, tu m’appartiens » montre un besoin d’appartenance et à moins que tout le monde soit d’accord dans la relation, c’est plutôt mauvais signe. Ensuite le mot « bébé » démontre un besoin de materner l’autre. Parce que je vous rappelle qu’un bébé ne sait pas manger seul et que l’on doit lui laver le derrière. Et c’est clairement pas l’image que je veux avoir de mon mec.
  • « Ma puce« : Bon, celui-ci je n’ai jamais compris à vrai dire. Parce qu’une puce est un petit insecte qui nous pique et qui nous gratte. Si c’est l’image que tu as de ton partenaire, c’est chaud.  » Ma puce, je t’aime parce que ton Amour me démange. »
  • « Chérie » : Ce surnom est donné à la personne que l’on chéri, dont on a envie de prendre soin. C’est un surnom super positif dans l’idée.
  • « Amour« , « Ange« , « Coeur » : Ces surnoms représentent l’amour, sans fioriture, sans chichi. Après à chacun ces préférences sur le terme, hein. On va pas juger ceux qui s’appellent : « Coeur en sucre ». Ils font de mal à personne, à par aux diabétiques.
  • « Ma Pute« : Bon, disons que si la personne est vraiment ta pute, et bien c’est juste la réalité alors tu peux. Mais saches que c’est pas super légal et que c’est pas super gentil de posséder des êtres humains. Mais en dehors de ça, si c’est ton mec qui t’appelle comme ça … Pose lui la question de ce choix, juste comme ça, pour être sûre.
  • « Ma petite salope« : Je trouve que c’est le surnom le plus castrateur du monde ! Si ton truc c’est de t’assoir sur le visage des hommes pour les faire taire, impose ton style dès le début avec ce surnom.

Mais aujourd’hui, je voulais parler du surnom que l’on m’a donné et qui pour moi est un des surnoms qui a le plus mangé le respect au monde. Déjà de par son existence, mais qui offre ses lettres de noblesse à l’irrespect dans son utilisation.

Exemple de phrase type (exemple pris au hasard, toute coïncidence avec un sms que j’aurais reçu hier à 18:57 serait fortuite) :

« Oups, ne m’en veut pas ma jolie. »

Ce message est un très bon exemple de foutage de gueule que nous allons pouvoir utiliser.

Passons l’indélicatesse du « Oups » que seule Britney Spears peut utiliser sans être détestée et le « ne m’en veut pas » qui est bien-sûr une preuve de l’importance d’en vouloir à cette personne puisque cette phrase n’est qu’une substitution à des excuses valables. Nous arrivons directement au surnom. On retrouve la marque d’appartenance qui est à bannir si nos cœurs ne battent pas ensemble et ensuite un compliment physique qui montre le désintérêt. « Ma jolie », »Ma belle » sont des surnoms réducteurs qui sont utilisé dans une recherche de séduction en insinuant une position supérieure de la personne qui l’utilise pour charmer l’autre.

J’en ai parlé à ma copine Anouk, pour voir si peut-être le problème venait de mon cerveau défectueux à force de regarder en boucle Bridget Jones et elle m’a donné la meilleure réponse du monde :

« Tes copines ont le droit de t’appeler comme ça, ta grand-mère aussi. Mais pas la personne qui te lèche fais des bisous. »

Je peux comprendre que certaine personne pensent que j’extrapole complétement le choix de ces surnoms. Mais réfléchissez bien quand même avant de les utiliser car cela montre beaucoup de choses sur votre relation. Et puis si je peux me permettre, vos parents se sont quand même bien fait chier à se mettre d’accord sur votre prénom, alors respectez les, merde.

Un petit Big up pour le surnom « The Moon of my life« , déjà parce que c’est Khal Drogo qui le dit et que en plus Moon, ça veut dire Lune. Et qu’en français, « la lune » ça fait référence aux fesses. Donc, c’est comme si Jason Momoa disait « Tu es les fesses de ma vie », c’est bien une phrase que je veux entendre venir de sa bouche. XOXO

Leave Your Comment


© 2017 Le cul bordé de nouilles - Tous droits réservés
Design by Morgane Baisamy