J’ai retrouvé mon Mojo !

« J’ai retrouvé mon Mojo. Et l’envie de plaire. J’ai retrouvé mon Mojo. Me présente pas à ton frère. »

Comme toujours, comme si elle me connaissait, la chanteuse Anaïs trouve toujours les mots qui racontent à la perfection ce qui se passe dans ma tête et dans ma vie. Allez écouter sa chanson ici. Et son nouveau morceau parle d’une femme qui a retrouvé son Mojo après une rupture apparente.

Après une rupture ?

Après une rupture, de manière générale, on se sent mal. Tout dépend toujours des personnes, du contexte, de la relation, de tout. Mais ici, je vais parler des choses qui reviennent souvent, notamment chez mes copines. Après une rupture, on a ce moment où l’on ne réalise pas. Que l’on soit le largueur ou le largué, l’affaire est toujours compliquée. Durant cette période où l’on ne réalise pas le changement de situation, on pleure, on cherche la personne, on essaye de se remettre sur pied. On regarde Bridget Jones, on mange et on boit et c’est bien. On se laisse le temps de comprendre.

Mais après ce moment, on a la deuxième phase, qui pour moi est la pire. C’est la phase où l’on s’est remis de sa rupture. On a accepté l’idée. On dirait que c’est réglé mais ton corps te dis autre chose. En effet, on peut avoir compris que la relation est finie. Mais on a toujours des habitudes physiques. Combien de fois ai-je entendu :

« Je ne m’imagine pas avec autre, toucher un autre corps, être touchée par quelqu’un d’autre. »

Et c’est pile à ce moment là que l’on se rend compte que notre ex est parti avec notre Mojo.

Qu’est-ce que le Mojo ?

Initialement, le mojo était un petit sachet, une sorte d’amulette, qui transportait des objets magiques. Mais aujourd’hui, notamment grâce au majestueux Austin Power, le Mojo fait référence à la magie de l’attraction, donc au Sex Appeal.

Personnellement, j’agrandis la définition du Mojo à la libido. Parce que si on a de la libido, on va avoir envie que les autres s’intéressent à nous et on va donc sortir notre plus beau Mojo.

Lorsqu’une rupture a lieu, on ne pense pas immédiatement à notre vie sexuelle, mais lorsque nous rentrons dans la deuxième phase, on commence doucement à se poser la question.

Et c’est le drame !

C’est tellement difficile de se rendre compte que notre libido est relié à une personne, que l’on ne la contrôle plus. De plus, lorsque l’on perd son Mojo, on n’attire plus, on ne plait plus, les regards sur soi changent. Vous ne me croyez pas ?

N’est-il pas vrai qu’après un moment seul et célibataire (pour ne pas dire la bave aux lèvres) lorsque l’on trouve quelqu’un, tout à coup pleins de personnes s’intéressent à vous comme par magie ? Voilà ! C’est ça le Mojo !

La joie appelle la joie, le sourire appelle le sourire, le sexe attire le sexe.

Et bien, aujourd’hui, je voulais dire à toutes ces personnes se trouvant dans la phase deux de la rupture, que l’on en sort. Et que l’on en sort avec éclat !

Eh oui ! J’ai retrouvé mon Mojo ! L’envie de plaire, l’envie de faire l’amour, l’envie de toucher des culs, l’envie de sortir avec mes copines en jupe trop courte.

Et j’ai l’impression que mon Mojo n’a jamais été aussi beau, aussi frais, aussi sûr de lui, aussi indépendant. Cette pause lui a permis de trouver ses vraies valeurs, ses vraies envies, sa vraie place dans ma vie.

Excusez moi le langage, mais bordel de merde qu’est-ce que ça fait du bien.

Alors la seule chose que je peux dire c’est, enfermez vos petits frères car je reviens dans le Game et je reprends directement ma place de Queen.

Leave Your Comment


© 2017 Le cul bordé de nouilles - Tous droits réservés
Design by Morgane Baisamy