Le disquetteur 2.0

Disquetteur : Homme utilisant des phrases toutes faites pour mentir, se jouer des femmes. Ce type de garçon est facilement reconnaissable. Normalement. Du moins, c’est ce que je croyais. Jusqu’à que moi aussi, j’y passe et que je me fasse avoir. Comme une conne.

Témoignage :Les mecs qui lancent des disquettes comme ils respirent, on les voit à des kilomètres et si on les a pas reconnu, nos copines sont là pour les repérer à notre place. Voilà, comment ça se passe. On les évite.

Je pense qu’ils doivent avoir un lieu secret où ils se retrouvent pour partager leurs disquettes et comparer leurs pourcentages de réussite. Et que, à force de se faire reconnaître et de voir leur taux baissé, leur unité spéciale d’intervention a décidé de trouver une nouvelle manière d’agir. Et c’est ainsi qu’ils ont créer la formation : Disquettes 2.0.

Sa manière de faire :

Le disquetteur 2.0 vient vers toi avec ses airs de mec sympa. Un air calme et serein du mec que tu connais un peu depuis des années, sans plus. Le mec qui a tourné pendant un temps autour ta sphère sociale et qui a été validé par tes copines, l’air de rien. Et puis un jour, il te recontacte comme ça, pour passer du temps ensemble, pour sortir, pour boire un verre, pour faire la fête.

« Haaaan ! Mais c’est trop cool de le revoir lui ! »

Voilà, le premier changement par rapport au disquetteur de base. Oui, il a réussi à berner tes copines qui, au lieu de te protéger, s’extasient devant le retour du garçon si sympathique. Il a mis dans sa poche tes meilleurs radars, ta perte est proche.

Puis le mec insiste un peu pour te revoir. Pas le mec lourd, non, toujours ce mec sympa qui donne l’impression de ne pas avoir envie de perdre du temps. On s’entend bien, ça fait longtemps qu’on s’est pas vu, profitons en !

Et ensuite, la rencontre:

Vous êtes contents de vous retrouver en plus vous avez pleins de choses à vous dire ! Il te parle de sa dernière histoire d’amour, vous buvez un verre, vous allez faire la fête, il te raccompagne. Bref, le mec sympa. QUE NENNI !

Plus tu passes du temps avec lui, plus il te sort des disquettes gentilles. Donc forcément, tu te dis juste que le gars ne te connait pas trop. Mais que justement, cela te donnera de quoi faire, vous n’avez qu’a vous revoir, histoire d’apprendre à vous connaître plus en profondeur. Il te fait des petits compliments, un peu ambiguë mais pas trop. Tu te dis alors qu’il joue le bon copain qui tente sa chance. C’est charmant, cela te valorise, ton égo se gonfle mais pas d’emballement, tu restes calme. C’est le deuxième changement par rapport au disquetteurs de base, il reste dans la finesse. Du coup, tu sens un peu venir la disquette mais tu lui trouve des excuses parce que sa manière d’agir le rend un peu maladroit et mystérieux. Mais ce que tu ne sais pas encore, c’est que c’est justement çà, sa technique.

Et puis, tu craques.

Tiens c’est marrant, comme le mec hyper disponible d’il y a une semaine, a tout à coup pleins de choses à faire. Tiens, c’est marrant comme les disquettes qu’il te dit te paraissent bien plus claires aujourd’hui. Tiens c’est marrant comme il a pleins de nouveaux copains à voir en ce moment. Tiens c’est marrant comme « C’est pas contre toi, je te jure. J’ai juste pleins de choses à faire là. »

Et puis tu te rends compte que 3 semaines, ça fait un peu beaucoup pour être occupé.

Puis, tu comprends :Tu t’es fait disquetter.

Alors que tu es une personne libre dans ton corps, dans ton esprit, avec les yeux ouverts. Et là, tu vas être frustrée. Non pas de t’être fait disquetter, non. Mais de voir que l’on t’a pris pour une fille faible qui peut se faire disquetter. Ouais, ton égo va pleurer.

Le disquetteur 2.0 est plus vicieux que ceux que nous connaissions déjà et apparemment, ils ont changé de techniques mais aussi de cibles. Ils sont dangereux, non pas parce qu’ils abusent de votre bonté. Mais parce qu’ils se moquent de vous, en vous rabaissant avec des phrases comme « J’ai bien l’intention de revenir. » Parce qu’en vrai, vous savez que vous n’en aviez rien à faire qu’il revienne, mais maintenant qu’il a dit ça, vous êtes dit « Pourquoi pas. » Le disquetteur 2.0 vous force à changer d’avis, de position sur ce que vous voulez. Et c’est en ça, que je viens vous prévenir de ces nouveaux mâles.

Conseil du Cul bordé de Nouilles :

La communication et l’honnêteté dans le rapport à l’autre est la base que tout le monde soit heureux. Et à la rédac’, on se demande si finalement, utiliser des disquettes, ne serait pas la preuve d’un manque de confiance en soi de peur de ne pas plaire juste avec sa personnalité ? Enfin, on dit ça, on dit rien.

Ps : A vous disquetteurs de tout âge, soyez sympa, s’il vous plait, écrivez vos disquettes sur un papier, pliez le et enfoncez le dans votre anus.

1 Comment

  1. Reply
    Jeune inconnue

    J’adore !!!
    Nombreux sont ceux qui peuvent se reconnaître. Et si lui ne se reconnaît pas, c’est qu’il est encore plus con que je pensais.

    Ta team number one !

Leave Your Comment


© 2017 Le cul bordé de nouilles - Tous droits réservés
Design by Morgane Baisamy