Le BallBusting, vous connaissez ?

Je ne sais ni pourquoi, ni comment ce jeune homme m’a trouvé. Mais un inconnu est venu vers moi en me demandant :
« Le Ballbusting t’intéresse ?»

Le Ballbusting, c’est quoi ?

C’est une pratique sexuelle, faisant partie de la catégorie Sadomasochiste. Le concept est simple, c’est une pratique consistant à ce qu’une femme soumette un homme en le frappant dans les testicules. Voilà tout. Rien de compliqué, en somme.

J’ai voulu en savoir plus !

J’ai demandé à cet homme ce qu’il aimait avec cette pratique. Il m’a expliqué que ce qu’il adorait le plus était de voir une femme assouvir un « plaisir sadique » et « être mis KO ». Ce garçon m’a parlé de virilité. Il a dit que c’était gratifiant pour une fille de faire « ravaler sa virilité à un homme », même si cela n’avait pas de causes à proprement dit. C’est aussi pour ça que cet homme a choisi d’avoir un physique particulier. Il est excessivement musclé pour éprouver sa virilité car pour lui « il n’y a pas de challenge pour une femme à mettre KO une crevette de 50kg ». On trouve donc un vrai rapport à la femme dans sa conception de cette pratique. Il le fait presque plus pour donner du pouvoir que pour lui même. Ce qui est assez intéressant car je pense sincèrement que cela ne donne pas de pouvoir à une femme de castrer un homme juste comme ça. Juste parce qu’il a des couilles finalement.

La douleur ?

La douleur qui est procurée est une douleur paralysante, selon lui, c’est une douleur avec laquelle il ne peut pas tenir debout. Et c’est agréable de s’écrouler avec une douleur qui l’emmène au bord de l’évanouissement.

En effet, cette pratique reste très dangereuse. Car des coups réguliers et violents donnés aux testicules peuvent endommager le bon fonctionnement de celles-ci, conduire à l’évanouissement et si je ne m’abuse, à la mort dans certains cas extrêmes.

Le problème des amateurs de Ballbusting :

Le principal problème des amateurs de cette pratique est de trouver des partenaires pour assouvir leurs besoins. Ce n’est pas une pratique très répandue ou alors pas totalement assumée et je suppose, un peu difficile à amener dans une conversation d’un premier rendez vous !
Il me racontait que la plupart du temps, il payait des femmes pour qu’elles le soumettent. Pas forcément des prostituées, car pour lui ce n’est pas obligatoirement une pratique sexuelle. Cela lui provoque plus de plaisir psychologique que physique. Et pourtant, cela reste très difficile pour lui. Car trouver quelqu’un voulant le faire est déjà difficile mais trouver quelqu’un qui le fait correctement l’est encore plus !

Le conseil du Cul bordé de Nouilles :

Parlez en ! Si vous avez des envies particulières, un peu hors du commun, n’en ayez pas honte. Parlez en lorsque vous trouvez quelqu’un d’ouvert et essayez d’amener l’idée à votre partenaire en communiquant ! Et si vous êtes une femme, intéressée par cette pratique, contactez nous et je pourrais vous mettre en contact avec ce garçon, histoire que tout le monde soit heureux.

Leave Your Comment


© 2017 Le cul bordé de nouilles - Tous droits réservés
Design by Morgane Baisamy